Fraction bof internationale

Bof dans l'ame... JCR quand meme!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Kronstadt

Aller en bas 

Que pensez vous de Kronstadt?
1) C'est une tragique nécessité.
67%
 67% [ 6 ]
2)Vive la liberté!!!!!!!!
22%
 22% [ 2 ]
3)Léon Trotsky aurait pu être plus diplomate.
11%
 11% [ 1 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Luth'Kgi



Messages : 58
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Kronstadt   Sam 9 Aoû - 14:55

le problème avec Kronstadt, c'est que le parti bolchévique pensait que la révolution allait être infiltrer par la bourgeoisie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kronstadt
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volte_de_Kronstadt

leur peur sont peut être fondées car la bourgeoisie à l'art de s'infiltrer insidieusement dans les revendications d'autonomie,
mais la révolte été fondé sur le fait que les gens souhaitait que le pouvoir reste aux gens local et n'aille pas se perdre dans les remous de la bureaucratie, et cela n'est ce pas tout à fait légitime?????????

nous parlons aujourd'hui de l'autodétermination, et de l'autogestion des peuples; et de l'autre coté certains glorifie Kronstadt;
mais l'armée rouge aurait pu envoyer des observateurs, pour éviter que ne se prenne le contrôle par la bourgeoisie.

Léon Trotsky posait déjà cette alternative en 1917 : « Ou bien la Révolution russe soulèvera le tourbillon de la lutte en Occident, ou bien les capitalistes de tous les pays étoufferont notre révolution.»
[Cité par le communiste anti-stalinien Boris Souvarine dans L'observateur des deux mondes et autres textes, La Différence, 1982, p. 154.]
Dans cette vision, toute grève est considérée comme une désertion, et toute revendication est considérée comme une insubordination.

Mais les revendications des marins de Kronstadt était que des conseils libres décidait du sort de la révolution, et non un Soviet suprême.

Car lorsque l'on s'attache à détruire un système Capitaliste, il ne faut pas reproduire les processus qui ont amené à ce système;
or le contrôle central est un outil de domination.

Voici les revendications de Kronstadt:


* I. Organiser immédiatement des réélections aux soviets avec vote secret et en ayant soin d'organiser une libre propagande électorale pour tous les ouvriers et paysans, vu que les soviets actuels n'expriment pas la volonté des ouvriers et des paysans ;
* II. Accorder la liberté de la parole et de la presse pour les ouvriers et les paysans, pour les anarchistes et les partis socialistes de gauche http://fr.wikipedia.org/wiki/SR_de_gauche;
* III. Donner la liberté de réunion et la liberté d'association aux organisations syndicales et paysannes ;
* IV. Organiser, pour le 10 mars 1921 au plus tard, une conférence sans-parti des ouvriers, soldats rouges et matelots de Pétrograd, de Cronstadt et du district de Pétrograd ;
* V. Libérer tous les prisonniers politiques appartenant aux partis socialistes, ainsi que tous les ouvriers et paysans, soldats rouges et marins emprisonnés pour des faits en rapport avec des mouvements ouvriers et paysans ;
* VI. Élire une commission pour la révision des cas de ceux qui sont détenus dans les prisons ou les camps de concentration ;
* VII. Supprimer tous les «politotdiel»[Sections politiques du parti communiste existant dans la plupart des institutions d'État.], car aucun parti ne peut avoir de privilèges pour la propagande de ses idées ni recevoir de l'État des ressources dans ce but. A leur place, il doit être créé des commissions culturelles élues, auxquelles les ressources doivent être fournies par l'État ;
* VIII. Supprimer immédiatement tous les «Zagraditelnyé otriady»[Détachements policiers créés officiellement pour lutter contre l'agiotage, mais qui en fin de compte confisquaient tout ce que la population affamée, les ouvriers compris, amenaient des campagnes pour la consommation personnelle.] ;
* IX. Fournir, à tous les travailleurs une ration égale, à l'exception de ceux des métiers insalubres qui pourront avoir une ration supérieure ;
* X. Supprimer les détachements de combat communistes dans toutes les unités militaires, et faire disparaître dans les usines et fabriques le service de garde effectué par les communistes. Si on a besoin de détachements de combat, les désigner par compagnie dans chaque unité militaire ; dans les usines et fabriques les services de garde doivent être établis conformément à l'avis des ouvriers ;
* XI. Donner aux paysans le droit de travailler leurs terres comme ils le désirent, ainsi que celui d'avoir du bétail, mais tout cela par leur propre travail, sans aucun emploi de travail salarié ;
* XII. Demander à toutes les unités militaires ainsi qu'aux camarades «koursanty»[Élèves-officiers.] de s'associer à cette résolution ;
* XIII. Exiger qu'on donne dans la presse une large publicité à toutes les résolutions ;
* XIV. Désigner un bureau mobile de contrôle ;
* XV. Autoriser la production artisanale libre, sans emploi de travail salarié.

Car à la fin du débat c'est quand même le peuple qui tranchera.
Exprime toi donne ta voix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comzki

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 30
Localisation : La ville rose qui deviendra bientôt rouge

MessageSujet: Re: Kronstadt   Sam 9 Aoû - 15:34

Ça tombe bien je fais partie des rédacteurs et "surveilleurs" de l'article de Krondstadt sur wikipédia .... ^^

Il y a quand même plusieurs faits qui prouvent que cette révolte devait être réprimé ... même si c'était tragique (et là je suis sincère)

Le comité révolutionnaire provisoire de cette révolte était composé pour la plupart de petits-bourgeois de la ville, le prolétariat ne servant que de chair à canon.
Il est prouvé que cette révolte ouvrait une brèche importante sur le front russe pour les armées blanches. C'est d'ailleurs pour cela que les révoltés reçurent l'aide matériel (bouffe notamment) de l'émigration tsariste blanche, des armées blanches occidentales et de celle des soc-dem russes. Ce port était le seul encore praticable et donc le seul endroit viable pour débarquer des troupes.
Face à cela, il n'y avait plus d'alternative ni de diplomatie à avoir ... c'était soit la répression soit l'effondrement de la révolution russe avec l'ouverture d'un nouveau front pour la guerre civile. Dans un pays ruiné, affamé, en proie à toutes les révoltes. Il fallait sauvegarder la révolution russe pour l'amplifier vers les autres pays.
Le contexte nécessitait une répression, tragique, mais une répression quand même. Les revendications de ces marins étaient certes légitimes, mais manipulés de l'extérieur ces revendications auraient provoqué l'effondrement du régime bolchévique et ouvert la porte grande ouverte à la contre-révolution tsariste et blanche.
Les anarchistes se distinguèrent une fois de plus par leur gauchisme, qui en devient contre-révolutionnaire à certains moments clés, ne sachant prendre mesure de la situation et du contexte politique et socio-économique du pays. On ne peut pas demander le monde parfait lorsqu'on a un pays détruit, affamé et ruiné, il y a d'autres priorités pour le prolétariat : celle de sauvegarder l'espoir de la révolution etl a révolution elle-même, mais aussi exporter la révolution dans d'autres pays car seule une révolution mondiale permettra l'avènement total du communisme.

La révolution c'est pas bisounoursland, on doit parfois se salir les mains. La répression doit se faire en priorité contre les contre-révolutionnaires qui veulent détruire la révolution. Kronstadt, et leurs idéologues anarchistes, ont malheureusement fait partie, à ce moment historique, aux contre-révolutionnaires.
C'était tragique ... mais nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luth'Kgi



Messages : 58
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Kronstadt   Sam 9 Aoû - 15:57

oui c'est clair que la situation stratégique de la ville était vitale pour la conservation du territoire socialiste.

C'est juste un truc qui me gène:
en effet la bourgeoisie à fourni de l'aide matériel aux révoltés; et cela me rappelle les "aides " qu'ont fourni les USA à certaines révolutions.

et encore une fois c'est encore et toujours les révolutionnaires qui trinquent.
C'est juste qu'il y en a marre des conflits d'intérêt au dessus de nos têtes.

On veut se débarrasser de ceux qui nous contrôlent, point barre.

Alors moi je ne pense pas que la répression aurait du être, mais qu'elle nécessitait un travail plus approfondi pour exterminer la vermine contre-révolutionnaire.
Je sais aussi qu'ils était pressé par le temps, mais c'est bien pour cela qu'il faut jamais s'affoler,parce que les répercussions de Kronstadt ne sont pas fini...c'est clair. IL y a eut meurtre, et même si cela était nécessaire, ca reste des assassinats du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luth'Kgi



Messages : 58
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Kronstadt   Sam 9 Aoû - 16:00

et la révolution est plus profonde que ce qu'elle à été théorisé au début de ce siècle.

C'est la révolution pour mettre fin A TOUTE FORME D'OPPRESSION.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comzki

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 30
Localisation : La ville rose qui deviendra bientôt rouge

MessageSujet: Re: Kronstadt   Sam 9 Aoû - 20:57

les assassinats, les meurtres, etc ne sont que des termes.
Le peuple je ne connais pas personnellement.

Il y a les travailleurs, leurs dirigeants, les contre-révolutionnaires, et les alliés objectifs des contre-révolutionnaires.
Les révoltés ont malheureusement fait partie de cette dernière catégorie. Remplie de bonnes intentions (en tout cas pour les masses qui suivaient les leaders anarchistes) ils n'ont fait qu'alimenter la réaction bourgeoise et menacé de faire échouer la révolution russe en la livrant aux armées blanches, une seconde fois, après une guerre civile déterminante et terrifiante.

Les conflits d'intérêts, et les morts qu'ils drainent, sont malheureusement inévitable. Une guerre, révolutionnaire et donc civile, provoque horreur et stupéfaction. Ce qui permet de la nommer révolutionnaire, ce qui permet de la faire au nom du prolétariat, c'est son aboutissement, ses soutiens sur le terrain.
Force est de constater que ces éléments ne jouent pas en la faveur des révoltés, mais bel et bien des bolchéviques pris en tenaille au niveau mondial entre les émigrés tsaristes et les armées occidentales, sous pression constante d'une révolte pour la faim et le pain dans un pays dévasté.
À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kronstadt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kronstadt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fraction bof internationale :: Actu politique-
Sauter vers: